En tant que française immigrée à Valence, j’ai vécu mes premières fallas qui soit dit en passant, ont été classées depuis au patrimoine mondial de l’humanité. Mais vous allez me dire c’est quoi une falla? Alors le mot veut dire plusieurs choses, ce qui complique un peu l’explication 😉

Ce sont des sortes d’associations qui existent un peu partout en Espagne et qui, une fois par an construisent des fallas (statue de bois).

Bon jusque là, je suis sure que vous n’êtes pas emballés à 200%! Là arrive la folie : pendant le mois de mars, Valence scintille de mille feux, grâce aux illuminations notamment de la rue de Cuba et autres.

Le principe est simple : faire la fête, profiter des chapiteaux que chaque « falla » installe dans son quartier pour danser et tirer autant de pétard que possible. Petite précision, chez nous les pétards c’est des petites choses qu’on lance et qui font boom boom. En Espagne, un pétard c’est minimum un bison et ça va jusqu’au mortier! (et c’est pas une façon de parler, ils tirent vraiment des mortiers).

Pour en revenir aux statues, les fallas ont jusqu’au 15 mars pour les installer dans leurs quartiers, on parle là de statues d’environ 10 à 15 mètres de haut, je  parle pas d’un petit truc genre un bonhomme avec des cure dents^^

Le gros de la célébration se passe la semaine du 13 au 19 mars où c’est vraiment la fête dans toute la ville du soir au matin. Les falleros (personnes qui font partie des fallas) restent dans leur chapiteau jusqu’au matin pour faire la fête, manger, boire, chanter… La vie quoi 🙂

Sans oublier bien sûr une petite dégustation…

Et le dernier jour des fallas, le dimanche 19 mars, toutes les fallas de toute la ville sont brûlées! Alors encore une fois faut se dire qu’on parle de statue de plusieurs de mètres de hauteur qui sont généralement installées aux carrefours de la ville, du coup les habitations sont quasi collées à ces brasiers géants!

Et pour clôturer tout ça, ils mettent le feu à la plus grosse falla, celle de la place de la mairie (ayuntamiento) qui fait une trentaine de mètre de hauteur. Précède évidemment, dans la tradition Valencienne, l’hymne de Valence ainsi qu’un feu d’artifice qui fait passer notre 14 juillet pour un feu de Village!

A Valence, pour qu’un feu d’artifice soit considéré comme tel, il faut que la terre tremble, du coup tu sais pas si tu sens ton coeur battre très fort ou si c’est les détonations qui parcourent ton corps! Quoi qu’il en soit, c’est une des choses les plus incroyables des fallas.

J’espère que ça vous donnera envie de le vivre, il faut vraiment le faire pour comprendre et c’est à découvrir absolument! Ça reste pour moi une des plus belles traditions espagnoles (enfin surtout Valenciennes).

N’hésitez pas à me contacter pour plus d’informations si certain(e)s sont tentés pour l’année prochaine^^.